Votre inscription a été prise en compte

Le Kombucha : la nouvelle boisson healthy ?

kombucha.jpg

Le Kombucha ! Ce petit nom fait son apparition depuis peu sur la toile, mais en réalité le Kombucha existe depuis plus de 2000 ans ! Mais pourquoi fait-il autant parler de lui ?


Qu’est ce que c’est ?

Le Kombucha, originaire de l’Asie centrale et de la Mongolie, est une boisson fermentée fabriquée à partir de thé (noir ou vert), de sucre, et d’un ensemble de bactéries et levure appelé aussi : SCOBY (symbiotic colony of bacteria and yeast). Le kombucha qui contient, des bactéries, dont des probiotiques (SCOBY), va permettre de contribuer au fonctionnement de la flore et régénérer notre tube digestif en améliorant sa qualité. 


Comment fabriquer son propre Kombucha ?

Ca parait compliqué mais pas de panique on vous explique ! :)

Pour préparer 1 L de kombucha, il vous faut : 

  • 5g de thé
  • 50 à 100g de sucre
  • du scoby 

Déposez le SCOBY dans le mélange de thé et de sucre. Recouvrez et laissez fermenter une dizaine de jours. Les bactéries vont alors se nourrir du sucre pour le transformer en alcool grâce aux levures. La boisson sera acidulée et naturellement gazeuse, grâce à la fermentation !

Pour la préparation il est conseillé d’utiliser un récipient en verre plutôt qu’en métal ou en céramique. L’ensemble du matériel doit être entièrement stérilisé et le pot bien hermétique pendant les jours de repos.


Boisson healthy ? Que dit la science ?

Un concentré de positif

La fonction principale du Kombucha est de régénérer notre flore intestinale

Pour rappel, la flore intestinale, ou microbiote, est un organisme vivant composé de bonnes bactéries (les probiotiques) permettant de maintenir nos intestins en bonne santé. Cette flore doit toujours être traitée avec soin car elle fait partie de notre système immunitaire . Le kombucha qui contient, des bactéries, dont des probiotiques, va permettre de contribuer au fonctionnement de la flore et régénérer notre tube digestif en améliorant sa qualité. 


On observe donc une action bénéfique sur la digestion et le transit, un renforcement du système immunitaire avec une action antioxydante et une protection pour l’ensemble de nos cellules et organes tel que le foie.


Attention : Le Kombucha n’est pas une boisson magique qui va soigner vos maux en une seule prise ! Ses bienfaits se feront sur le long terme, en étant associé à une alimentation équilibrée.

La quantité de probiotiques étant importante, pour ne pas “choquer” ses intestins, il est conseillé de tester le produit progressivement et à petite doses (½ verre par jour pour commencer). Rien ne sert d’avaler une bouteille entière le premier jours, les effets peuvent être désagréable :).


Faisons la part des choses !

Les composantes qui font peur

Le sucre 

Lors de la préparation, 1L de Kombucha demande entre 50 et 100 g de sucre. Si on compare aux autres boissons (sodas, par exemple), en terme de quantité,  la différence n’est pas énorme. En revanche en termes d’action, elle l’est bien plus ! 

Si on parle de 50 g au départ, une fois que les bactéries auront consommé le sucre pour se développer, 1L de Kombucha ne contiendra plus que 5 g de sucre. De quoi donner un léger goût sucré à la boisson, mais sans les calories !

La caféine

Le Kombucha contiendra forcément de la caféine car cette molécule fait partie de la composition du thé. Mais comme pour le sucre, sa quantité est à relativiser car 1 L de Kombucha contient seulement 5 g de thé, et le processus de fermentation diminue la quantité de caféine.

Présence d’alcool ?  

La présence d’alcool dans le Kombucha apparaît lors de la fermentation du sucre. Cependant la concentration finale se situe entre 0,5 et 1% d’alcool. En comparaison, une bière contient environ 5% d’alcool. Il n’y a donc pas de risque majeur. Cependant, le taux d’alcool n’étant pas de 0, cette boisson reste déconseillée pour les enfants, femmes enceintes et allaitantes.