On vous met dans le bain d'huile !

On vous met dans le bain d'huile !

Zoom produits
Publié le 2 mai 2018

Le mot “huile” un est dérivé du latin olea et du grec elaion, tous deux signifiant « olive » ou « olivier ». Si à l’origine, chez nos ancêtres les Greco-Romains, l’huile était donc forcément d’olive, nos magasins regorgent de déclinaisons infinies. Un petit éclairage sur cet aliment de notre quotidien s’impose. 


Au fait, c’est quoi l’huile ?

C’est tout simplement ce qu’il reste après avoir pressé des graines, fruits ou oléagineux. La quintessence du produit en somme. On obtient alors un corps gras, à conserver dans une bouteille teintée et au placard pour éviter que l’huile ne rancisse ou ne s’oxyde sous l’effet de la lumière. Véritable pilier du régime méditerranéen, l'huile est désormais un must-have dans toutes les cuisines ! Si ça vous dit, on vous donne petit coup de pouce pour y voir un peu plus clair parmi l'offre débordante de nos magasins. 


Usages en cuisine

En lisant les fiches recette de vos Panier Recettes, vous avez dû vous apercevoir qu’en fonction du plat, de l’ingrédient ou de la technique de cuisson, on vous recommande d’utiliser telle ou telle huile. Au premier abord, ça peut paraître un peu confus, alors voici quelques explications. 

  • L’huile neutre est une huile sans goût, d’où son nom. Elle permet donc de lier ou d’épaissir des sauces ou des plats, mais aussi de graisser une poêle par exemple sans altérer le goût de l’aliment. C’est le cas des huiles de colza, soja, tournesol, et maïs, entre autres. Elles ont également l’avantage de pouvoir être plus chauffées que d’autres huiles. Il faut en effet savoir qu’une huile trop chaude peut être nocive ! Si elle peut être utilisée seule, l’huile neutre peut être combinée à un autre corps gras. Par exemple, si vous souhaitez cuire un aliment au beurre, commencez la cuisson à l’huile neutre, et n'ajoutez le beurre que dans un deuxième temps. Ca évitera que ce dernier ne brûle !
  • L’huile d’olive - la fameuse ! - est l’huile phare de nos rayons. Star du régime méditerranéen, elle est aussi très goûteuse. C’est donc le choix idéal pour assaisonner vos plats, ou cuire un poisson au four à basse température pour l'enrichir de ses arômes. Une anecdote : c’est la seule huile à bénéficier d’une appellation d’origine contrôlée (AOP). 
  • Les huiles alternatives sont toute cette myriade d’huiles diverses et variées qu’on trouve moins souvent dans nos placards. En effet, elle sont plus chères, et c’est un vrai petit luxe. Mais quel délice ! Huile de noix, de lin, de sésame, de pistache… elles relèvent n’importe quel plat en un seul petit filet grâce à leur goût puissant. 


Point de vue nutrition

Aujourd’hui, l’huile a le beau rôle et détrône les graisses animales dans nos cuisines. Et pour cause, elles sont meilleures pour la santé : alors que le beurre par exemple contient davantage de graisses saturées - autrement connues sous le nom de « mauvais » cholestérol, les huiles végétales seraient bourrées d’acides gras insaturés. Dans cette famille des acides gras insaturés, on trouve les mono insaturés - aka de « bon » cholestérol - et les polyinsaturés - aka les omégas dont on nous rabâche les oreilles. Et pour cause : qu’ils soient appelés 3 ou 6, les omégas sont essentiels à la vie car non synthétisés par notre organisme. Attention cependant à équilibrer le rapport 3/6, sans quoi les omégas peuvent être mauvais. Un grand nombre d’huiles seraient également riches en vitamine E, qui lutte contre le vieillissement prématuré des cellules. Le régime méditerranéen n’a donc pas le cote pour rien ! Attention cependant à la chaleur (au risque de nous répéter!) : une huile qui fume est toxique et donc à jeter ! Toujours à propos de chaleur : préférez les huiles « pressées à froid », soit à faible température (moins de 50°C) ce qui permet de conserver un maximum de nutriments lors du processus de fabrication.


Quelle huile pour quel usage ?

Vous avez peur de vous tromper parmi toutes ces options ? Voici nos recommandations. Mais, entre nous, si c’est bon, c’est tout ce qui compte ! ;)

  • Le must-have : l’huile d’olive bien sûr, pour faire des poêlées de légumes aux petits oignons, cuire ou rôtir quoi que ce soit, assaisonner nos salades bien sûr, faire son pesto maison… les possibilités sont infinies !
  • La multi-usage : l’huile de colza et de tournesol sont nos huiles neutres de prédilection. Elles ont tout bon puisqu’elles sont bon marché, riches en vitamine E et en omégas 3. 
  • Pour les becs sucrés : on n’en a pas encore parlé, mais l’huile de coco est un vrai indispensable ! C’est l'idéal pour cuire une banane, graisser une poêle à pancakes, faire du chocolat maison, ou garnir des préparations de gâteaux. Ca vous étonnera peut-être mais on peut aussi l’utiliser dans des préparations salées ! Elle peut aisément remplacer l’huile d’olive pour poêler des légumes par exemple. Son atout : son goût si particulier et sa capacité à être chauffée plus que d’autres huiles. 
  • Vive les frites ! :Ce n’est pas faute de l’avoir dit, trop chauffer son huile n’est pas recommandé pour la santé. Damned, n’aurait-on plus le droit de faire des frites maison ? Rassurez-vous, on a une huile spéciale friture pour vous : l’huile d’arachide qui reste stable à haute température. Ouf !
  • Les originales : on apprécie tout particulièrement l’huile de noix pour son goût prononcé et sa teneur en omégas 3, l’huile de sésame là encore pour son goût et sa richesse en calcium, ou encore l’huile de chanvre pour son apport équilibré entre omégas 3 et 6. 


Maintenant que vous êtes incollables, en cuisine ! Et n'oubliez pas l'huile de coude ;)

Voir d'autres articles similaires