TUTO : Détailler des suprêmes

TUTO : Détailler des suprêmes

Techniques de cuisine
Publié le 2 mai 2018
Le suprême d’agrumes correspond à la partie « la plus noble » du fruit c’est-à-dire à sa chair la plus juteuse et la plus sucrée. Aujourd’hui on vous apprend à détailler des suprêmes d’agrumes comme un petit chef. Un geste professionnel un peu intimidant mais avec peu de pratique ça devient un véritable jeu d’enfants. Le résultat est encore plus beau et le goût en est que meilleur lorsque l’on a pris le temps de le faire soi-même.

Matériel

Pour suivre pas à pas la préparation, assurez-vous d’avoir à portée de main :
  • Un pamplemousse
  • Une planche à découper
  • Un couteau bien aiguisé
  • Deux récipients, l’un pour la peau, l’autre pour le jus qu’il restera

Préparation

Munissez-vous d’un pamplemousse pour suivre la préparation.
  1. Pour commencer, sur votre planche à découper, coupez les deux extrémités du pamplemousse puis pelez le à vif à l’aide d’un couteau bien aiguisé. Pour ceux qui ne le savent pas, peler signifie le fait de dépouiller le fruit de sa peau 😉
  2. Déposez les épluchures dans un récipient et posez les sur le côté. Puis, d’un geste sûr, glissez la lame le long des membranes pour prélever les suprêmes. On vous rassure, avec un peu de pratique, ils seront encore plus beau !
  3. Pressez les membranes pour récupérer le jus et ne rien gâcher. 
 Vous voila fin prêt à déguster votre préparation de suprêmes d’agrumes !

Origines du pamplemousse

Issu de la famille des Hespérides comme l’ensemble des agrumes que l’on connaît, le pamplemousse est facilement identifiable par sa forme ronde et par son goût pulpeux et acidulé. Le pamplemousse ou Citrus grandis, soit l’équivalent en français de « gros citron » provient du pamplemoussier. A l’origine, ce fruit provient d’Asie, plus précisément en Malaisie et en Chine où l’on a retrouvé ses traces datant de plus de 4000 ans. Il arrivera sur les étals des pays européens seulement au XII siècle mais n’a jamais connu grand succès auprès des consommateurs européens.

Le saviez-vous ?

En réalité, le pamplemousse que l’on connaît n’en est pas un. On confond généralement le pamplemousse du pomelo. En effet, le vrai pamplemousse se fait très rare en Europe et est bien plus gros en taille. Il peut faire jusqu’à 13cm de diamètre et atteindre 20cm de hauteur, soit grosso modo un fruit d’environ 1 à 2kg. A l’inverse, le pomelo est bien plus petit et son goût bien plus apprécié en Europe. Du fait qu’il soit plus sucré, moins acide et moins amer que le vrai pamplemousse, c’est le pomelo qu’on retrouve majoritairement sur les étals des marchés français.

Les bienfaits du pamplemousse

Le pamplemousse ou plutôt le pomelo (on va en profiter pour le caler un peu partout du coup), est un fruit gorgé de vitamines. Grâce à sa forte teneur en vitamines A et C, il confère un cocktail revigorant, plein d’énergie et favorise la croissance. Mais ce n’est pas tout ! On lui prête aussi plusieurs propriétés médicinales. Les antioxydants qu’il contient renferment un pouvoir protecteur sur notre corps et renforcent ainsi notre système immunitaire. Des études ont démontré qu’il contribuerait à faire baisser le taux de cholestérol dans le sang. Enfin, en cas d’obésité il est conseillé d’en manger un avant chaque repas pour favoriser une perte de poids optimale. Raison de plus pour en consommer !

En manque d'idées recettes pour la semaine ? Découvrez nos nouvelles recettes au menu de la semaine prochaine  en cliquant ici ! 😉 Santé. Bonheur. 

Voir d'autres articles similaires