Chouette, du chou !

Chouette, du chou !

Zoom produits
Publié le 2 mai 2018

Quand on parle chou, on pense directement au fameux chou kale, ce chou star choyé par les célébrités américaines surfant sur la vague healthy. Le chou kale est en fait une variété ancienne de chou vert, littéralement oubliée en France, à tel point que si aujourd’hui on le trouve dans nos magasins, c’est grâce au dur labeur de certains qui travaillent à réintroduire ce légume dans notre pays (1). 

Pour le point culture générale, son nom français n’est pas “chou frisé”, mais “chou frisé non pommé” ou encore “chou plume”. Si le kale est bel et bien un super-aliment au même titre que les graines de chia ou que l’açai, qui ont pour point commun d’être un concentré de bonnes choses, aucun de ses petits cousins n’a à rougir de ses performances.

En effet, quand il s’agit de chou, vous pouvez y aller sans modération (ça tombe bien, c’est la saison !). Cru ou cuit, tous les choux sont bons : brocoli, chou fleur, chou romanesco, chou frisé, chou rouge, chou blanc, choux de Bruxelles, chou chinois, chou rave… Cette grande famille de “brassicacées” ou “crucifères” ne compte plus ses anniversaires, puisqu’il est cultivé depuis toujours. Originaire du sud-ouest, le chou est connu depuis des millénaires pour ses vertus médicinales. Hippocrate l’aurait même surnommé le “légume aux mille vertus”.

Eh oui, car on ne tarit pas d’éloges à son sujet ! Il est tout d’abord bourré de calcium (il en contient plus qu’un verre de lait !), et de vitamines, au premier rang desquelles les vitamines A, C et K. La vitamine A est essentielle pour la vue. Concernant la vitamine C qui contribue à maintenir la peau en bonne santé, aide à la cicatrisation, lutte contre le vieillissement prématuré et booste l’immunité, le chou en contient plus qu’une orange ! Quant à la vitamine K, elle aide à fluidifier le sang. Avis donc aux personnes sous anticoagulant : surtout, consultez avant de vous gaver de chou ! Et ce n’est pas tout ! Le chou contient également beaucoup de potassium (qui lutte contre les maladies cardiovasculaires) et est anti-inflammatoire. C’est également un formidable aliment “anti-cancer” puisqu’il aide à éradiquer les cellules cancéreuses. Enfin, il tue les bactéries responsables des ulcères à l’estomac. Rien que ça !

Vous n’avez donc que l’embarras du choix ! Si vous voulez être trendy, optez pour le chou kale, vous mourrez moins bêtes en plus de vous régaler. Si vous voulez maximiser l’apport en nutriments, choisissez les choux verts comme le brocoli par exemple, plutôt que le chou fleur, qui lui, pousse à l’abri de la lumière, et ne bénéficie donc pas de l’action de la chlorophylle. Si vous avez l’estomac sensible, le chou chinois est votre ami car il est beaucoup plus digeste que ses cousins. Si vous voulez conserver votre chou blanc longtemps, essayez-vous à la choucroute via la technique la fermentation, qui permet de le manger beaucoup plus tard en plus de faire du bien à la digestion grâce à la production d’acide lactique qui aide au fonctionnement des bactéries de l’estomac.

Et pour ceux qui n’aiment pas le chou, essayez-le en chips ! Prenez des feuilles de chou kale, enlevez les tiges, massez les feuilles avec de l’huile d’olive ou de sésame, mettez-les sur une feuille de papier sulfurisé, parsemez de sel et de poivre, puis enfournez pour une dizaine de minutes à 200°C. Résultat assuré ! Et pour faire aimer les choux de Bruxelles à vos enfants, même technique : effeuillez les choux de Bruxelles, enrobez-les d’huile d’olive, de sel et de poivre, et enfournez. Ce sera prêt et dévoré en quelques minutes !


(1) cf. The Kale Project


Voir d'autres articles similaires