Cuisson et nutrition

Cuisson et nutrition

Nutrition
Publié le 30 janv. 2017

Cuisson à l’eau, à la vapeur, au four… entre toutes les techniques de cuisson que vous retrouvez dans les fiches recette de vos Paniers Semaine, ya de quoi s’y perdre ! On vous fait un petit récap sur les techniques les plus courantes, leurs avantages et leurs inconvénients.


Cuisson à l’eau

Ce mode de cuisson réputé comme étant diététique ne serait pas nécessairement l’idéal en termes de nutrition. Car, si en effet, en plongeant les légumes dans de l’eau bouillante, l’ajout de matière grasse est inutile, de nombreuses vitamines s’évaporent ou passent de l’aliment à l’eau sous l’effet de la chaleur. A moins de garder l’eau de cuisson pour en faire un bouillon ou une soupe, on se retrouve avec des légumes sérieusement appauvris de leurs nutriments. C’est dommage !


Cuisson à la vapeur

C’est le même principe que la cuisson à l’eau, à ceci près que l’eau bouillante n’est pas au contact des légumes, qui, placés juste au-dessus, sont cuits sous l’effet de la vapeur. Ce mode de cuisson rapide permet de conserver un maximum de nutriments tout en n’utilisant aucune matière grasse. Combo gagnant !


Cuisson au four

La cuisson au four a l’avantage de détruire en partie les composés fermentescibles des légumes et donc de favoriser la digestion des fibres qu’ils contiennent. Cependant, vous l’aurez désormais compris, plus un aliment est exposé à la chaleur, plus il a tendance a perdre sa teneur en nutriments. Préférez donc les cuisson rapides pour éviter que trop de vitamines B ne s’évaporent et conserver un maximum de minéraux.

Si vous avez lu notre article sur les huiles, vous savez qu’elles sont bonnes pour la santé, n’hésitez donc pas à badigeonner vos légumes de cette matière grasse végétale riche en vitamine E antioxydante ! Mais si vous êtes réticents à l’huile, optez pour la papillote, qui conservera un maximum de nutriments dans son enveloppe. Un conseil : choisissez d’envelopper vos aliments dans du papier sulfurisé végétal plutôt que dans de l’aluminium, car les métaux lourds qu’il contient sont stockés dans nos organes pendant de longues année, ce qui est déconseillé.


Faire sauter à la poêle

Cuire ses légumes façon wok dans une poêle à feu vif avec un peu d’huile végétale a tout bon : peu de matière grasse, une cuisson rapide et des légumes croquant encore crus à l’intérieur, soit un maximum de vitamines et de minéraux préservés.


Frire

Ce mode de cuisson est le mauvais élève de la classe. Plongés dans de l’huile à très haute température (140 à 180°C tout de même), les légumes y perdent énormément de leurs nutriments, sans compter que la croute d’huile qui se forment à la surface agit comme une éponge et se gorge d’huile. Les aliments deviennent donc très gras et sont souvent difficiles à digérer.


Mijoter

Cette cuisson longue a l’avantage d’être douce, car la température reste modérée. Si elle est très lente, elle permet néanmoins de donner un maximum de goût aux aliments et d’obtenir une texture tout sauf sèche.

Voir d'autres articles similaires