Votre inscription a été prise en compte

Envie de mieux manger ? Cuisinez !

Cuisiner_maison

Une histoire de sens

En cuisine, la vue et l'odorat ne sont pas les seuls à s'activer. Le bruit de ce qui crépite dans la poêle, l'odeur du bouillon qui mijote... Au fur et à mesure, et avec l'habitude, tous ces petits gestes vont venir  développer vos goûts et affiner vos préférences alimentaires. 

Vos sens vous permettent d'exprimer vos sensations alimentaires comme la faim ou, au contraire, la satiété. 

Lorsque vous avez un plat tout préparé, tout ce processus est court-circuité et vous habituez votre corps à manger de manière plus "mécanique" en étant moins concentré sur vos ressentis.

La cuisine, ce n’est pas que préparer, c’est aussi élargir ses connaissances, en comprenant l’histoire des produits, des plats, ou encore leur provenance… 


Une question de goût... et de nutrition 

Une chose est sûre, le “fait maison” avec des produits frais est synonyme de goût. Lorsque vous cuisinez, vous pouvez en plus ajuster vos préparations en fonction de vos goûts : plus ou moins de sel ou d'épices, de sucre ou de matière grasse...Cuisiner maison vous permet également de limiter les cuissons et conserver un maximum de nutriments et de vitamines. 

Pas vraiment le cas des plats préparés industriels en barquettes pour lesquels le principe est de retirer intégralement l’air de l'emballage pour retarder la détérioration des aliments. Mais cette technique nécessite une double cuisson, d’abord par le fabricant, puis par le consommateur pour réchauffer le plat. 

Conséquence ? Un visuel peu appétissant, et surtout une perte nutritionnelle ! On perd les vitamines thermosensibles, qui résistent peu à la chaleur, les minéraux s’évaporent, et le temps de digestion est diminué, donc vous aurez faim plus vite ! 


Gardez la main sur les quantités

L’avantage de cuisiner vous-même ?Vous gérez vos portions comme bon vous semble. Vous avez une faim d’ogre, vous pouvez vous préparer un super repas de titan ! Une petite faim ? Une salade légère fera très bien l’affaire. 

En consommant des plats “tout fait”, vous imposez à votre estomac et votre corps une quantité standard choisie par les industriels, donc pas forcément adaptée à vous et vos besoins du moment … Cela peut vous mener à de la frustration, donc du grignotage…!  


Cuisinez vos méninges...

Et si cuire un chou-fleur mettait de bonne humeur ? On vous explique… 

Cuisiner développe la créativité, et apporte un sentiment de fierté. On est d'accord ? Et ceci libère de la sérotonine ! Quesako ?

Le cerveau est composé de neurotransmetteurs, qui sont de petits composés chimiques permettant les interactions entre les neurones. Certains neurotransmetteurs vont agir sur notre humeur, ce qui est le cas de la sérotonine !  

En bref, plus vous pratiquez des activités qui vous font du bien, plus vous libérez de la sérotonine, plus vous êtes heureux, et ainsi de suite ! 

Prêt à avoir le smile? :)


Pour conclure...

Vous l’aurez compris, cuisiner c’est tout bénef ! Dans la recherche d’une alimentation plus saine et plus équilibrée, cuisiner est pri-mor-dial. La cuisine éveille vos sens, vos papilles et l'ensemble de votre organisme. Et, c’est aussi du partage et des moments conviviaux.

Alors, on s’y met ensemble ? :)