Direction le poulailler des Oeufs Genty

Direction le poulailler des Oeufs Genty

En coulisses
Publié le 7 déc. 2020

Aujourd'hui, on vous emmène rencontrer Meggan, responsable chez les Œufs Genty. Elle nous en dit plus sur cette entreprise familiale et leur collaboration avec Les Commis. Ca nous donne faim !

Pouvez-vous présenter Les Œufs Genty en quelques mots ?

Les Œufs Genty est une petite entreprise de taille familiale. Nous sommes seulement 9 salariés ! Elle a été fondée en 1978 par Chantal et Gérard Genty, dans l’Aisne à Louâtre.  Pour la petite anecdote, les deux œufs sur le logo de la société les représentent.

Nous vendons des produits locaux, dans une très forte proximité avec nos producteurs, que nous rémunérons au juste prix. C’est important pour nous de travailler avec des petites structures, des petits élevages locaux. Par exemple, nous avons un de nos producteurs avec un poulailler de seulement 5 000 poules, contre 40 000 dans les gros poulaillers.

Vous, qu’y faites-vous ?

Je suis responsable de projet et du développement commercial, et depuis le début de l’année je fais la partie administrative et la compta !

Depuis quand travaillez-vous avec Les Commis ?

Nous travaillons avec Les Commis depuis octobre 2017, et notre première livraison date du 1er juin 2018, c’est une relation qui dure ! Nous conditionnons nos œufs afin qu’ils puissent être envoyés en bonne quantité dans les paniers-recettes.

Quelles sortes d’œufs vendez-vous ? Et plus particulièrement, aux Commis ?

Nous avons des œufs issus de l’agriculture biologique (code 0), du plein air local (code 1), des œufs de poules en cage (code 3), et des oeufs de cane. Nous sommes le seul établissement à être agréé pour les œufs de cane. Vous avez deux sortes d’œufs de poule, roux et blancs, et nous vendons autant de roux que de blanc.

Les Commis ne nous commandent que des œufs BIO, c’est-à-dire des œufs de poules élevées en plein air, avec un espace un peu plus grand que les autres, et nourries avec des aliments issus de l’agriculture biologique.

Les œufs sont-ils ramassés à la main ?

Oui et non ! En effet, les poulaillers ne sont pas très industrialisés. Les œufs, pour sortir du poulailler, sont mis sur un tapis qui finissent dans des alvéoles mais ce sont ensuite les hommes qui disposent ces dernières sur palettes à la main. Donc il y a un mécanisme quand même mais seulement du poulailler jusqu’à la sortie.

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier ?

Pouvoir s’adapter à la demande du client ! J’aime aussi la proximité avec nos petits élevages, et la cohésion au sein de la société, car comme je vous l’ai dit nous sommes une petite structure.

Y a t-il des actions d’engagement responsable dont vous aimeriez nous parler ?

On aimerait travailler uniquement avec des petits éleveurs et arrêter le code 3 (les poules élevées en cage). Malheureusement la demande d’oeufs de code 3 est encore très forte. Mais nous travaillons aussi avec des grandes surfaces qui essaient d’évoluer dans ce sens, et nous voulons évoluer avec eux.

En ce qui concerne Les Commis ce ne sont que des œufs de poules élevées en plein air et uniquement nourries d’aliment bio !

Partagez-vous les valeurs des Commis (mieux manger / plaisir de manger et cuisiner / partage / nutrition / développement durable) ?

Oui nous les partageons ! Les valeurs que nous mettons en avant s’en rapprochent énormément : le bien être animal, la préservation de l’emploi local, la filière courte et la rémunération juste du producteur,

Comment luttez-vous contre le gaspillage ?

Chez Les œufs Genty il n’y a pas de gaspillage. Tous les œufs passent à la mireuse : ceux qui ont un défaut sont retirés et partent à la casserie. Mais ils ne sont pas jetés, ils vont être transformés, par exemple dans des préparations culinaires…

Comment luttez-vous pour une consommation plus responsable ?

Par le travail de proximité, si important chez nous !

Nous avons également des emballages plastiques recyclables à l’infini, et des boîtes en cellulose. Nous avons ces boîtes en cellulose car les clients en magasin pensent qu’elles sont plus écolos que du plastique... mais en fait elles ont besoin de plus d’eau pour être transformées, donc sont trompeuses !

Cette interview vous a mis l'eau à la bouche ? Découvrez toutes les recettes concoctées par notre chef Audrey avec les bons Œufs Genty pour les semaines à venir ! Santé. Bonheur. 

Voir d'autres articles similaires