Votre inscription a été prise en compte

Pourquoi faut-il abandonner l'avocat ?

stop avocat

L’avocat : un aliment vedette à ne pas mettre dans votre assiette

Qui n’a jamais vu la couleur verte flashy de l’avocat sur les réseaux sociaux, dans les magazines nutrition et santé, dans les recettes d’été… ? Elle est partout ! Sa demande explose en Europe et aux Etats-Unis, et sa culture avec. Mais malgré tous les bienfaits promis de l’avocat  (bon pour la santé, allié minceur, coupe-faim…), il ne faut pas se fier à ce fruit d’apparence si parfaite. En réalité pollueur et grand consommateur d’eau, l’avocat est un véritable désastre environnemental.

L’avocat consomme de l’eau, beaucoup trop d’eau. On estime sa consommation à 1 000 litres d’eau pour deux avocats et demi… Alors que celui-ci est surtout cultivé en Amérique Latine, dans des pays qui manquent d’eau, ce qui a pour conséquence une surexploitation des nappes phréatiques et des villages entiers privés d’eau, comme en Amérique du Sud, au Chili ou au Pérou.

“L’or vert”, comme certains l’appellent, et sa culture intensive sont également la cause d’une déforestation massive et une faune menacée. Pour planter des avocatiers il faut raser des forêts ! Notamment lorsqu’il s’agit de plantations illégales, comme c’est souvent le cas au Mexique, ce qui entraîne la disparition d’espèces en danger (coyotes, pumas, et autres oiseaux rares…).

L’avocat, ce grand pollueur… Pour couronner le tout, ce dernier est transporté à 6°C pendant une vingtaine de jours en container réfrigéré pour arriver jusque dans nos assiettes, soit un bilan carbone catastrophique ! S’ajoutent ensuite les besoins d’emballage et de stockage dans une mûrisserie. D’autant plus que plus de la moitié de la production est exportée… Un désastre pour l’environnement.

Et on en mange toute l’année, alors que l'idéal serait plutôt en hiver si l’on suit sa période de culture, surtout en Amérique du Sud.

Rien ne va, alors : halte à l’avocat !


Arrêter l’avocat, c’est bien. Vous proposer des alternatives, c’est mieux

C’est pourquoi chez Les Commis, pour une consommation plus responsable, nous avons décidé d’abandonner ce fruit si attrayant il y a plus de 6 mois déjà.

Et pour vous aider à bannir ce fruit si mauvais pour l’environnement sans se priver des petits plaisirs gustatifs du quotidien, notre chef Audrey vous a concocté une succulente recette de guacamole sans avocat. Comment est-ce possible ? En le remplaçant par du brocoli ! Un guacamole tout aussi onctueux et délicieux, et bien meilleur pour la planète. Alors dès que vous voyez cette recette dans nos paniers, foncez ! Il est garanti sans avocat 😉

Pour retrouver sa recette, rendez-vous ici : https://lescommis.com/cookbook/recettes/guacamole-ethique-au-brocoli/